Article ajouté au panier

Whisky breton

    ☆
    ☆
    ☆
    ☆
    ☆
    79.00 €
    FSA_19_JAN
    Offres spéciales sur nos plus grandes marques

    EDDU Silver 43%

    58226 image

    Exclu LMDW

    Incontournable

    ☆
    ☆
    ☆
    ☆
    ☆
    53.50 €

    Le whisky breton est encore jeune comparé à ces cousins celtiques d’Irlande et d’Écosse. Il est pourtant pionnier dans le développement des whiskies français en pleine expansion. Fondateurs d’une tendance, les distilleries de whisky breton se sont imposées comme des références pour le whisky hexagonal et ont même su convaincre à l’international.


    Historique et développement du whisky breton


    Avant d’obtenir une IGP (indication géographique protégée) et de remporter de nombreux prix internationaux, le whisky breton a débuté par un simple blend. Retour sur une ascension fulgurante.


    Le début du whisky en Bretagne


    L’histoire du whisky breton/ débute à la distillerie Warenghem au cours des années 1980. La distillerie existe depuis 1900. En 1983, Gilles Leizour, héritier de la maison, décide de se lancer dans l’aventure du whisky. Il a alors l’ambition de fabriquer le premier whisky 100 % français, et breton. Celui-ci voit le jour en 1987 sous le nom de WB. Ce modeste blend est en fait l’ancêtre du désormais fameux single malt Armorik de la distillerie Warenghem et le précurseur des whiskies bretons.

    À sa suite, la distillerie des Menhirs, reconnue alors pour son pommeau et son lambig, inaugure sa production de whisky en 1996. Ils choisissent alors une voie particulière, décidant de mettre en avant un produit bien breton : le blé noir, ou sarrasin. Ils sont les premiers à produire du whisky de blé noir, à 100 % ou mélangé à du whisky d’orge. C’est la naissance du whisky Eddu. N’oublions pas de citer la distillerie Glann Ar Mor, fondée en 1999. Elle produit le single malt Kornog, tourbé, et le Glann Ar Mor, non tourbé.


    L’ascension du whisky breton


    D’abord marginal et intriguant les visiteurs de la région et quelques amateurs curieux, le whisky breton a, au fil des années, gagné ses lettres de noblesse. Il a su conquérir les palais des dégustateurs aussi bien français qu’internationaux.

    Il existe aujourd’hui six distilleries produisant du whisky en Bretagne. Toutes ne revendiquent pas l’IGP obtenue en 2015. Celle-ci garantie que le whisky a été brassé, fermenté, distillé et vieilli au moins trois ans dans des fûts de chêne, en Bretagne.

    Avec la reconnaissance, les prix ont commencé à récompenser le travail passionné et le savoir-faire particulier des distillateurs bretons. L’Armorik double maturation est consacré « meilleur whisky européen » aux World Whiskies Awards en 2013, puis double médaille d’or en 2014 au San Francisco World Spirits Competition. Le début d’une longue série pour la maison Glann Ar Mor qui voit son Kornog sacré « whisky européen de l’année », en 2016.


    Qu’est-ce qui fait la particularité d’un whisky breton ?


    Dans le paysage du whisky français, le whisky breton s’impose comme le défricheur ayant ouvert la voie aux autres. Fort de son expérience, il jouit désormais d’une parfaite maîtrise du processus de fabrication, du brassage au vieillissement. La majorité des six distilleries produisant du whisky sont encore artisanales. Elles ont su acquérir une rigueur et une constance dans leur production en faisant des références dans le paysage des whiskies français.

    Le whisky breton ne diffère guère, dans son processus, de son cousin écossais. Comme lui, il est le fruit du brassage d’un ensemble de diverses céréales pour les blends et whiskies de grains, et d’orge maltée uniquement pour les single malts. Il est distillé deux fois, dans des alambics à repasse, ou en colonne. Le whisky breton se différencie par son terroir.


    Le terroir


    Né en terre bretonne, ce whisky n’est pas tout à fait comme les autres : ses origines celtes sont inscrites dans son ADN. On les retrouve dans les noms des whiskies, dans les notes marines, salines, mêlées d’embruns de certains d’entre eux nés et élevés en bord de mer.
    v Une distillerie bretonne, plus que toute autre, met le terroir à l’honneur dans ses créations : la distillerie des Menhirs. Elle a à cœur depuis ses débuts de mettre à l’honneur le blé noir (le sarrasin), si typique de la région. Celui-ci donne un goût particulièrement typique et original à ses whiskies Eddu (signifiant blé noir), notamment dans le fer de lance de ce style au sein de leur gamme, l’exceptionnel Eddu Silver. La maison pousse plus loin encore son attachement à ses racines bretonnes en faisant vieillir une partie de sa production en fûts de chênes de la mythique forêt de Brocéliande.



    Les distilleries incontournables en Bretagne


    La Distillerie Warenghem


    La Distillerie Warenghem, est une distillerie pionnière dans la production de whisky français. Fondée à la fin du 19ème siècle, cette distillerie familiale s'est diversifiée dans les années 1980 pour embrasser l'art du whisky, lançant ainsi le premier single malt de France. Son savoir-faire unique, mariant traditions bretonnes et techniques écossaises, confère à ses whiskies une signature distincte.

    La Distillerie Warenghem est célèbre pour son engagement envers la qualité, utilisant de l'eau pure de la source de Rest Avel et sélectionnant minutieusement ses ingrédients. Découvrez comment son histoire et son dévouement à l'excellence en font une destination incontournable pour les amateurs de whisky.


    La Distillerie des Menhirs


    La Distillerie des Menhirs est une entreprise familiale unique en son genre, qui se distingue par la production d'un whisky élaboré à partir de blé noir, une première mondiale. Fondée en 1986, elle tire son nom des célèbres pierres dressées caractéristiques de sa région.

    Cette distillerie innove en valorisant les ressources locales à travers ses spiritueux, notamment avec le Eddu Silver, qui offre un profil gustatif exceptionnel. L'histoire de la Distillerie des Menhirs, marquée par la passion et l'innovation, ainsi que son engagement pour valoriser le patrimoine breton, en font une étape essentielle pour les passionnés de whiskies à la recherche de saveurs nouvelles .


    La Distillerie Glann ar Mor


    La Distillerie Glann ar Mor (« Bord de la mer » en Breton) est située sur la côte nord de la Bretagne, reconnue pour son single malt maritime. Fondée en 1999, elle s'est rapidement imposée comme une référence dans le monde du whisky grâce à son approche artisanale et son respect des méthodes traditionnelles.

    L'utilisation de petits alambics, la distillation lente et le vieillissement en fûts sélectionnés à la main en bord de mer confèrent à ses whiskies des caractéristiques uniques. L'histoire de Glann ar Mor, son attachement aux traditions et sa localisation exceptionnelle soulignent l'originalité et la qualité de ses produits.


    La Distillerie Kerisac


    La Distillerie Kerisac située en Bretagne, au cœur du Pays de la Loire, est réputée pour sa production de cidres depuis 1920. Toutefois, sa passion pour la distillation l'a également menée vers la création de whiskies artisanaux. En exploitant les pommes de ses vergers, Kerisac a développé un savoir-faire unique, intégrant des techniques de distillation séculaires pour produire des spiritueux d'exception.

    Bien que plus connue pour ses cidres, la distillerie applique le même engagement envers la qualité et l'innovation à ses whiskies, offrant ainsi une expérience gustative inédite. L'histoire de Kerisac et son exploration des possibilités offertes par ses terres et ses récoltes font de ses whiskies des produits à découvrir absolument.