La distillerie Edradour

EdradourDepuis 2005 et l’ouverture de la micro-distillerie de Kilchoman sur l’ile d’Islay, Edradour n’est sans doute plus la plus petite distillerie d’Ecosse. Cette image sympathique qui lui colle à la peau avait été largement exploitée par ses anciens propriétaires.

Nichée au fond d’une petite vallée, dans les collines surplombant la ville de Pitlochry, cette distillerie aux allures de village des sept nains a, il est vrai, de quoi séduire avec ses volets rouges, son jardin paysager et son petit ruisseau. Rachetée en juillet 2002 par Andrew Symington, fondateur de Signatory Vintage, Edradour est désormais bien plus qu’une simple attraction touristique.

EdradourLa distillerie est, avant toute chose, reconnue pour le style singulier de son single malt qui s’exporte à travers le monde entier. Andrew Symington s’est notamment lancé dans des affinages spécifiques plus originaux et osés les uns que les autres. Sous la houlette de Iain Henderson, ancien directeur de Laphroaig, Edradour a commencé à produire, depuis fin 2002, un second single malt très tourbé baptisé Ballechin, du nom d’une ancienne distillerie de la région.

Bénéficiant de cette nouvelle dynamique, le centre d’accueil des visiteurs bat des records d’affluence (plus de 100 000 personnes en 2005). S’il suffit d’une seule personne pour faire fonctionner cette distillerie de poche, il faut en revanche de nombreux guides pour pouvoir accueillir les centaines de visiteurs qui débarquent chaque jour.

Andrew Symington qui ne peut plus se passer de sa distillerie s’est récemment fait construire une maison à proximité du «visitor centre». Dès qu’il en a l’occasion, entre deux mises en bouteille, il fait faire lui-même le tour du propriétaire.

Voir tous les produits Edradour

Veuillez patienter...

Produit Ajouté au Panier !
{{var product.name}}
Vous aimerez aussi
Continuez vos achats
Régler mes achats