Accès au site PRO   |   Accès au site FINESPIRITS.FR Service Client : (+33) 01 80 36 90 10   |   Newsletter   |   FAQ   |   CONTACT

Le Japon : l'autre pays du whisky

Japon

En quelques années, le Japon est passé du statut de "jeune espoir" à celui de pays producteur de whisky à part entière ; devenant ainsi le quatrième pays à intégrer le cercle très fermé des pays du whisky

Deux groupes se partagent la scène : le géant Suntory, propriétaire de la distillerie Yamazaki et créateur du célèbre blend Hibiki, immortalisé par le film de Sofia Coppola (Lost in Translation), et le groupe Nikka, propriétaire des distilleries Yoichi et Miyagikyo. À la différence des distilleries écossaises, les japonaises doivent, pour produire leurs blends, être "autosuffisantes". Aucun transfert de stock de whisky ne s'effectue entre les deux groupes. Ainsi, les blends du groupe Nikka, à l'instar des blends du groupe Suntory, sont essentiellement élaborés à partir de whiskies de malt et de whiskies de grain distillés et vieillis par les distilleries appartenant aux groupes respectifs.

Japon

Drapeau Japon
carte du Japon
Production : 68 millions L / ans9 distilleries
A lire également : Ecosse | Irlande | Etats-Unis
carte japon

DES SINGLE MALTS EXPRESSIFS

Si un petit nombre de blends et de vatted malts produits au Japon s'inspirent indéniablement du modèle écossais, les single malts japonais possèdent en revanche un style à part entière. Ainsi, les distilleries nippones les plus réputées élaborent des single malts à forte personnalité qui rivalisent (voire supplantent) les plus grands whiskies écossais.
Le climat tempéré, la pureté de l'eau, la présence de tourbières - notamment sur l'île d'Hokkaido, sans oublier la compétence des distillateurs japonais, sont autant de facteurs essentiels qui expliquent la qualité des single malts japonais.

Par exemple, la distillerie Yoichi, sur l'île d'Hokkaido justement, dispose d'une source d'eau souterraine filtrée à travers de la tourbe, la meilleure eau qui soit pour produire du whisky. Elle possède son propre kiln surmonté de cheminées en forme de pagode. Si celui-ci ne fonctionne plus, la distillerie continue de s'approvisionner en orge maltée tourbée et non tourbée.
Ses alambics de type pot still sont chauffés à feu nu avec de la poudre de charbon, méthode traditionnelle que la plupart des distilleries écossaises ont progressivement abandonnée. En forme d'oignon et relativement trapus, ils produisent un alcool riche et corpulent.

La distillerie Yoichi possède d'autres atouts. Elle se trouve à seulement 1 km de la mer. Cette situation géographique explique un caractère complexe, des notes salées et légèrement médicinales. En outre, Yoichi, qui possède sa propre tonnellerie, apporte un soin tout particulier à la sélection des fûts, pour la plupart des hogsheads de premier remplissage, confectionnés sur place à partir de fûts de bourbon, une pratique de moins en moins courante en Ecosse.

yoichi
Yoichi du groupe Nikka

hakushu
Hakushu du groupe Suntory

carte japon

DES WHISKIES D'ASSEMBLAGE SOUS INFLUENCE ÉCOSSAISE

Le fait que les Japonais incorporent dans certains de leurs whiskies un pourcentage de single malts écossais est un secret de polichinelle. Cette pratique, qui ne concerne que les whiskies d'assemblage (blends, vatted malts), est d'autant plus avérée que Nikka possède une distillerie de malt écossaise, Ben Nevis. Elle est également courante chez son rival Suntory, propriétaire des distilleries Auchentoshan, Bowmore et Glen Garioch. Car ces deux géants produisent un grand nombre de blends destinés principalement au marché asiatique. Ainsi le Nikka Pure Malt White, vatted malt très tourbé, est un mélange de single malt Yoichi et de single malt de l'île d'Islay.
Bien moins sec que ses équivalents écossais, il se révèle surprenant d'équilibre et de douceur. Car la qualité de ce whisky est tout autant liée à la puissance du single malt d'Islay qu'à l'excellence de celui produit à Yoichi.

Chichibu
Les alambics de Chichibu

carte japon

DES BLENDS HAUT DE GAMME

Si les single malts se distinguent par le soin apporté à la sélection, les blends japonais ne sont pas en reste. Fidèles à la tradition du blended scotch que les Ecossais eux-mêmes ont tendance à délaisser, ils contiennent un pourcentage élevé de single malts. Les meilleurs d'entre eux, notamment The Blend of Nikka, comportent plus de 50% de malt.

D'autre part, le whisky de grain est toujours élaboré à partir de maïs. En Ecosse, le maïs a été progressivement remplacé par le blé. Même s'ils sont attachés à la tradition, les producteurs de whisky japonais n'hésitent pas à innover. Ainsi le Nikka from the Barrel est un blend fort degré (51,4% vol.) affiné dans des fûts de bourbon de premier remplissage. Au final, les blends japonais se révèlent légers. Pour autant ils ne manquent pas de caractère. Ils regorgent de notes fruitées et vanillées. Oscillant entre tradition et modernité, l'industrie du whisky est le reflet de la société japonaise.

Nikka
Nikka : From The Barrel, Taketsuru, Tsuru Ceramic


NEWSLETTER newsletter Inscription à la newsletter :