L'élaboration du whisky

Le whisky est une eau-de-vie obtenue par la distillation d'une ou de plusieurs céréales et vieillie en fût de chêne, alors que le cognac et l'armagnac sont obtenus à partir de raisins, le calvados à base de pommes (et de poires), et le rhum à base de canne à sucre. Néanmoins, on ne peut distiller directement des céréales, des fruits ou la canne à sucre dans un alambic. Il faut avant cela extraire puis transformer les sucres contenus dans les grains de céréale ou dans les fruits en alcool à l'aide de levures : la fermentation est en effet le pivot de ce processus complexe.

Pour schématiser, on peut dire que le whisky est une eau-de-vie de céréales fermentées, de bière en quelque sorte, au même titre que le cognac est une eau-de-vie de vin ou le calvados une eau-de-vie de cidre. Les ingrédients du whisky sont en apparence simples : des céréales, de l'eau et de la levure, le tout passant dans différentes cuves et filtres puis dans des alambics avant de vieillir dans des fûts de chêne. Mais chaque ingrédient, chaque étape et chaque outil revêtent une importance considérable dans la création des arômes et de la texture du whisky. Nous vous proposons ici de découvrir chacune de ces étapes.
L'orge est la céréale dont la contribution à la palette aromatique est la plus significative. Découvrez son importance dans la composition des différents types de whiskies. En Savoir +
Dès la fin du printemps et tout au long de l'été, lorsque le climat trop doux ne permettait plus de distiller, les employés récoltaient la tourbe dans les tourbières. Cette tâche, désormais désuète, est encore pratiquée dans les Orcades et sur l'île d'Islay... En Savoir +
Toutes les distilleries ne jurent que par la qualité de leur eau et revendiquent l'influence de celle-ci sur les arômes de leur whisky... En Savoir +
Les levures sont des micro-organismes unicellulaires de la famille des champignons qui, en se nourrissant de sucre, produisent de l'alcool et du dioxyde de carbone. En Savoir +
Si les distilleries ne jurent que par la qualité de leur eau, elles ne changeraient pour rien au monde la forme et la taille de leurs précieux alambics. Car l'alambic mais aussi "l'art de la distillation" forgent le caractère et la typicité du futur whisky. En Savoir +
A partir du XXe siècle, les producteurs, contraints de faire vieillir leur whisky pour un minimum de trois ans, commencèrent à s'intéresser aux vertus du chêne et à son impact sur la palette aromatique et chromatique. En Savoir +
Cette pratique s'est développée en Ecosse à partir du XIXe siècle avec l'apparition de négociants en vins et spiritueux... En Savoir +

Veuillez patienter...

Produit Ajouté au Panier !
{{var product.name}}
Vous aimerez aussi
Continuez vos achats
Régler mes achats