La distillerie Isle of Jura

Isle of Jura

Si vous aimez la solitude, les plages de sable blanc, la couleur turquoise des fonds marins qui donnent à Jura des allures de Seychelles du nord, cet endroit est fait pour vous. En prime, vous verrez fréquemment un cerf majestueux surgir d’un bond au détour d’un virage, sur l’unique route qui monte au nord de l’île. Ce sont les cervidés et non ses Paps - ses «mamelles» - qui ont donné son nom à Jura; rien à voir donc avec notre massif montagneux, Jura en langue nordique désignant le cerf.

C’est cette retraite sauvage que George Orwell a choisie pour écrire son roman «1984», tout au nord de l’île, là où rugit le Corryvreckan, un «whirlpool» tant redouté des marins. Alors pourquoi une distillerie dans un tel environnement? Pour la pureté de l’eau, et sans doute pour procurer du travail à une population qui dépassait le millier d’âmes à la fin du XIXème siècle, communauté aujourd’hui réduite à 200 habitants et regroupée à Craighouse, «le» village de Jura avec son épicerie, son hôtel et sa distillerie.

Les alambics ont été conçus pour produire un distillat léger, cela parce que dès sa création, Isle of Jura a eu pour vocation d’alimenter les assemblages pour les marques de blends. Il y contribue d’ailleurs toujours, notamment pour Whyte and Mackay et Mackinlay. De ce fait, on rapproche souvent Isle of Jura des single malts du Speyside, le caractère marin étant à peine esquissé. La gamme s’est considérablement élargie ces dernières années, avec notamment l’apparition de versions tourbées de Jura. De nombreuses expérimentations sont menées dans le domaine du vieillissement sous la conduite de Richard Paterson, le charismatique Master Blender du groupe. Notamment dans des fûts de sherry oloroso «Mathusalem» et dans des fûts de chêne français. Isle of Jura n’a pas fini de nous surprendre.

Voir tous les produits Jura

Veuillez patienter...

Produit Ajouté au Panier !
{{var product.name}}
Vous aimerez aussi
Continuez vos achats
Régler mes achats