ardbeg-an-oa_hero-shot-native-mhiswf144000-revision-1-1050×801 copie

Ardbeg An Oa, un vent nouveau souffle sur Islay

L’année 2017 est définitivement riche en événements pour la distillerie Ardbeg ! Après l’édition limitée annuelle Ardbeg Kelpie sortie en juin dernier pour célébrer le Ardbeg Day, les amoureux de whiskies tourbés vont pouvoir se délecter d’une toute nouvelle édition cette fois-ci permanente : Ardbeg An Oa (prononcez An Oh !).

The Mull of Oa est la partie la plus indomptable d’Islay. D’un côté, les falaises font face aux orages et vagues de l’Atlantique, et de l’autre, elles abritent la distillerie Ardbeg des puissants vents écossais. Ardbeg An Oa se caractérise par les contrastes de cet endroit où tempêtes et calme se rencontrent. Cette nouvelle version, assemblage de fûts de Pedro Ximenez, de fûts neufs toastés et d’ex fûts de bourbon, joue sur un registre marin très affirmé.

Nos experts de La Maison du Whisky et du bar Golden Promise ont à nouveau eu l’immense privilège de déguster cette référence inédite en exclusivité. Voici ce qu’ils en ont pensé lors de leur dégustation, à l’aveugle.

L’avis de François,
conseiller whisky au Golden Promise

Golden Promise Whisky Bar

Nez : Puissant, salin, il est à la fois riche et tout en fraîcheur. La tourbe est la première à parler. Cette dernière est grasse et emplie de sel et de poivre blanc. Le registre marin est omniprésent: salicorne, granite humide, sable chauffé au soleil… Après un instant quelques notes citronnées, réglissées ainsi que de puissantes notes de fleurs capiteuses s’installent.

Bouche : Une fois encore l’équilibre entre le gras et la fraîcheur est très juste. La montée en puissance se fait très naturellement, et c’est sur un registre en accord avec le nez que la bouche évolue.

Finale : Un épais nuage de cendre mêlé à une tonalité de chocolat noir à la menthe.

 

L’avis de Salvatore,
ambassadeur de marque LMDW

La Maison du Whisky

Nez : Vif, d’une belle fraîcheur. Paille humide, agrumes (citron), tourbe. Epices (piment d’Espelette, curry doux). Médicinal (bandages), iodé, il évoque l’intérieur d’un coquillage (moule). Le rayon d’un confisseur : Réglisse (« batna » de Kréma) et bonbon au citron. A l’aération devient herbacé (sauge).

Bouche : Epicée ! Puis devient pétillante (sur le citron toujours). Une tourbe très équilibrée, le bâton de réglisse. Iodée, elle évoque un plateau de coquillage fraîchement servi.

Finale : Assez longue, sur les épices (piment, poivre vert), saline (eau de seltz) et citronée.

Ardbeg An Oa

En résumé : Ardbeg réussi la prouesse de dompter le « monstre d’Islay » pour le rendre plus rond et accessible à l’amateur souhaitant s’initier aux malts tourbés.  Pourtant les marqueurs bien connus d’Ardbeg sont bien là : épices, réglisse, agrumes et fumée grasse sont toujours présents. Cette nouveauté trouve donc parfaitement sa place auprès de ses aînés : Ardbeg Ten, Ardbeg Uigeadail & Ardbeg Corryvreckan.