LAPHROAIG 18 ans 2001 Cask Strength Collection

Islay Single Malt – 59.3%, 70cl
Single Cask #319 – Refill Sherry Butt
Edition limitée à 606 bouteilles
Une exclusivité LMDW

De nos jours, 20 % de l’orge utilisée par la distillerie est encore maltée et séchée sur place à hauteur de 40 à 60 ppm de phénols. Les 80 % restants proviennent de la malterie de Port Ellen et affichent un taux inférieur qui varie entre 35 à 45 ppm de phénols. Pleine d’inspiration, en une fraction de seconde, cette version nous transporte chez Laphroaig pour respirer à pleins poumons un air chargé d’embruns particulièrement revigorant. Puis, servant de trait d’union entre la tourbe et les autres ingrédients de la palette aromatique et gustative, des notes de chocolat noir d’une grande suavité nous font irrésistiblement prendre le chemin des aires de maltage saturées de parfums d’orge en cours de germination absolument divins.

Couleur : or vert.

UGS : 40 Catégories : , , , , ,

Description

droit, complexe. Au premier nez, des traces de caoutchouc, une fumée intense et des racines de gentiane creusent leurs sillons dans une tourbe couleur anthracite. A l’aération, cette tourbe devient plus huileuse mais aussi plus médicinale (pansement, mercure au chrome), iodée et même pimentée (Cayenne). Progressivement, son caractère animal prend le dessus (poisson et lard fumé). Simultanément, la palette aromatique se montre indéniablement primesautière, printanière et lumineuse.

vive, puissante. En attaque de bouche, des blocs de tourbe chocolatée roulent sur le palais. Dans la foulée, de la teinture d’iode et des graines de moutarde lui procurent beaucoup de vitalité. Le milieu de bouche est un subtil mélange de séquences herbacées (foin, orge maltée), fruitées (poire, pomme Golden) et vanillées. En fin de bouche, une subtile liqueur composée de miel d’acacia et d’ananas rôtis imprègnent avec onctuosité l’intégralité de la palette gustative.

longue, gourmande. Archétype de Laphroaig, l’entame de la finale est tourbée/chocolatée, fruitée, iodée et phénolique (hydrocarbures, grésil). Ancrée à son terroir (gentiane, gingembre), elle s’enracine dans un sol gorgé de sels minéraux. Quelques fruits secs (amande, noix) et quelques agrumes (citron, pamplemousse) dominent une fin de bouche très dynamique. En rétro-olfaction, du lait de coco, des cendres et des plantes aromatiques (sauge, verveine) brillent d’intensité. Le verre vide est fumé, végétal (Havane) et chocolaté.

Acheter