JEAN FILLIOUX Lot 75

Cognac Grande Champagne – 43%, 70cl
Edition limitée à 297 bouteilles
Une exclusivité LMDW

Propriétaire du Domaine de la Pouyade, la Maison Jean Fillioux élabore des cognacs réputés dans le monde entier notamment pour leur rancio d’une très grande complexité. « Haut juché, juche le plus haut. » : telle est la devise qui figure sur les armoiries de ce domaine de 25 hectares situé à Juillac le Coq, en plein cœur du terroir illustre de la Grande Champagne. Incarnant à merveille le style des cognacs produits par cette famille depuis cinq générations, cette version est impressionnante de puissance et de fermeté. D’une très grande élégance, au fil des décennies, sa palette aromatique et gustative a repoussé avec brio les assauts du temps qui passe pour mieux mettre en valeur son caractère intemporel.

Couleur : vieil or soutenu à reflets cuivrés.

Description

puissant, riche. Tout d’abord, le premier nez se révèle très épicé (poivre, badiane, girofle). Ensuite, des fruits confits (abricot, orange), des fleurs capiteuses (mimosa, freesia) embaument profondément l’atmosphère. Joliment oxydative, la palette aromatique évolue sur des notes de raisin cuit et de cerise à l’eau- de-vie. Au fur et à mesure, des oranges sanguines et du cuir de Russie lui procurent toujours plus de complexité et de profondeur.

ample, fraîche. En attaque de bouche, si les oranges sanguines répondent présent, du chocolat noir a remplacé le cuir de Russie. Très pulpeuse, elle nous invite littéralement à croquer dans des grappes entières de raisins juteux à souhait. En milieu de bouche, du gingembre râpé et des citrons confits constituent une colonne vertébrale inflexible et vivifiante sur laquelle viennent se poser des saveurs de pruneau, de noix grillée et de pêches de vigne. L’arrière-bouche est à la fois miellée (bruyère, tilleul), noblement boisée (cire d’abeille) et capiteuse (santal).

gourmande, concentrée. Éminemment fruitée (raisin de Corinthe, figue fraîche), l’entame de la finale est également empyreumatique (cèdre, pin). Puis, progressivement, de la poudre de cacao recouvre l’intégralité du palais, ce qui procure un grain particulièrement fin à la toute fin de bouche. En guise d’apothéose, la rétro-olfaction ajoute des fraises, des framboises, des mangues et des kakis à la corbeille de fruits proposée par la finale. Le verre vide est à la fois mentholé, épicé (muscade), torréfié (café) et finement boisé.

Acheter