BRUICHLADDICH 1990 Over 25 Years

Islay Single Malt – 55%, 70cl
Single Cask #167 – Refill Sherry Butt
Edition limitée à 483 bouteilles
Une exclusivité LMDW

L’orge utilisée par Bruichladdich provient uniquement d’Ecosse et 33 % de cette orge est cultivée sur l’île d’Islay. Depuis 2001, date de sa réouverture, la distillerie élabore trois single malts bien distincts, Bruichladdich non tourbé (60 % de la production), Port Charlotte tourbé (30 % de la production) et Octomore, le plus tourbé de tous les singles malts écossais (10 % de la production). Cette version a été distillée deux ans avant la fermeture provisoire de la distillerie. Par son caractère marin, médicinal et terreux, elle revendique avec fierté ses origines îliennes. Par ailleurs, par son fruité abondant et très complexe, elle évoque également avec beaucoup d’éloquence l’univers des irish whiskeys et de ses single pot stills.

Couleur : topaze.

Description

ample, complexe. Des fleurs capiteuses (genêt, mimosa), de la cire d’abeille, des clous de girofle, de la menthe blanche, de la fleur de sel, de la coriandre, des agrumes confits (citron, orange). Voilà ce que propose notamment un premier nez absolument magnifique. À l’aération, il évolue sur des tonalités plus automnales (mousse, chocolat noir) et réglissées. À cet instant surgit une superbe note de paille et de nombreux fruits exotiques (mangue, passion, ananas). A la circonférence de la palette aromatique, du baume du tigre et de la noix de muscade ajoutent une touche médicinale et camphrée.

riche, concentrée. Très dynamique, l’attaque en bouche restitue à la virgule près le caractère terreux, réglissé et salin du nez. Longiligne, elle rend au fur et à mesure un vibrant hommage à l’orge maltée. En milieu de bouche, une délicieuse note de sucre candi et des fruits mûrs (abricot, pêche blanche) font évoluer la palette gustative vers des registres plus suaves, confiturés (prune, mirabelle) et lactiques (coco, amande). Des fruits rouges et noirs (framboise, mûre, cassis) mettent en exergue la minéralité (schiste, ardoise) de l’arrière-bouche.

longue, équilibrée. Du tabac, de l’encens, du cuir, des épices (cannelle, gingembre), du caramel au beurre salé ou bien encore des citrons confits alimentent une entame de finale dense. Avec le temps, des groseilles à maquereau, des myrtilles et des oranges viennent étoffer le registre fruité de de ce Bruichladdich quasi trentenaire. Mature, la rétro-olfaction est torréfiée, pralinée et confite (citron, abricot). Le verre vide oscille entre les épices fortes (poivre noir, girofle), le bois précieux (chêne) et l’orge maltée.

Buy now