workshop-LMDW-Signatory_3

Un workshop signé Signatory Vintage

L’Ecosse est une terre accueillante pour les maisons de négoce, qui sont nombreuses à y exercer.  Rares pourtant sont celles dont la réputation, la sélection ou l’expérience puissent rivaliser avec Signatory Vintage. Fondée par Andrew Symington en 1988, et installée aujourd’hui à Edimbourg dans un quartier depuis longtemps déserté par les « grandes » marques, cette petite société véritablement indépendante vend ses bouteilles partout dans le monde. Elle ne possède toujours pas de site internet, ni de page Facebook. Signatory Vintage  préfère se concentrer sur le produit plutôt que de dépenser des sommes considérables dans une communication à l’efficacité parfois aléatoire. La maison laisse les amateurs de whisky venir vers elle. Convaincre Signatory Vintage de se déplacer pour venir sur un salon est, par exemple, presque un exploit tant il est difficile d’éloigner ces hommes de leurs chais.

Le style Signatory Vintage

Exploit accompli par La Maison du Whisky, qui a réussi à convaincre Signatory Vintage de venir présenter une « petite » sélection de ses produits dans la nouvelle boutique au 20 rue d’Anjou, à l’occasion d’un Workshop exceptionnel. Des McCagherty, bras droit fidèle du fondateur Andrew Symington depuis 25 ans, (bien aidé par Salvatore Mannino, notre ambassadeur whisky « maison ») a donc fait déguster une trentaine de whiskies à près de 200 personnes.

workshop-LMDW-Signatory_4

Des McCagherty est le bras droit fidèle du fondateur de Signatory Vintage, Andrew Symington, depuis 25 ans

Ces whiskies, tous écossais, embouteillés en single cask et cask strength, et essentiellement single malts (à une exception près), ont fait l’unanimité auprès des amateurs (dont plus d’un a réussi à déguster la sélection intégrale !). L’exhaustivité de cette sélection  a  permis à tous ces amoureux du whisky de se faire une bonne idée de l’approche, du style et du goût Signatory Vintage.

En effet, malgré la variété de singles (malts/grain) en dégustation, cet événement était l’occasion d’appréhender les contours de cette signature : la discrétion, la pureté et une subtilité en parfaite harmonie avec des degrés d’alcool souvent élevés. Les participants ont ainsi pu, l’espace d’un instant, enfiler les kilts des personnes responsables des sélections Signatory Vintage : Andrew, Des et leur équipe.

Découvrir des distilleries

La profusion d’informations que donne chaque étiquette de la gamme, non seulement l’âge et le degré alcoolique, mais également le jour de distillation, le jour de mise en bouteille, le millésime et le type de fût utilisé, était également une bonne façon d’attirer l’attention des clients vers des distilleries encore assez méconnues mais dont le travail est tout à fait digne d’intérêt. Parmi d’autres, Salvatore a ainsi tenu à faire découvrir les single malts de Benrinnes, Glen Elgin, Glen Garioch, Imperial et Mosstowie, de même que le seul et unique single grain de la journée, Cambus.

Un grand merci à Des, à Salvatore et à tout ceux qui ont « sacrifié » un après-midi au soleil pour une dégustation souterraine ! Rendez-vous pour notre prochain Workshop.

Salavatore, Des, Signatory Vintage

Salvatore Mannino, l’ambassadeur whisky LMDW et Des McCagherty

Parmi tous les whiskies dégustés, nous tenons à citer les suivants :

Clynelish 1996/2014 18 ans cask no. 6514 56,4%

Classique, crémeux et marqué – en plus des notes habituelles pour un Clynelish – par un beau boisé discret. Avec une goutte d’eau, une abondance de notes de fruits jaunes ressortent.

Glenlivet 1981/2015 33 ans cask no. 9452 52,1%

Gourmand, crémeux et beurré, marqué également par des notes de caramel, de sirop d’orgeat, de craie et de guimauve, et d’une jolie floralité.

Highland Park 1990/2014 23 ans cask no. 572 55,9%

Un peu le « black sheep », le mouton noir, de l’événement, ce whisky a été vieilli dans un fût atypique pour Signatory Vintage : un « wine-treated butt », c’est à dire un fût reconditionné au vin. Doux, rond et gourmand, il est marqué par des notes de bruyère, de loukoum et de gomme arabique.

Mosstowie 1979/2014 35 ans cask no. 1309 48,7%

Doucement épicé et toujours gourmand, il est marqué par des notes de miel, d’un boisé discret, de toffee, de caramel au beurre salé et de vieux cuir.

Ledaig 2004/2015 10 ans cask no. 900166 61,2%

Doux, discret et équilibré, on avait presque du mal à croire l’étiquette : un 10 ans, brut de fût, tiré d’un premier remplissage de fût de xérès ! Marqué par des notes de tourbe sèche, et de malt croustillant, il devient davantage gras et huileux avec une goutte d’eau, mais conserve sa finesse et sa subtilité impressionnantes.