Whisky Live Paris 2014

Les temps forts du Whisky Live 2014

Le Whisky Live & Fine Spirits Paris 2014 vient de se terminer et de nombreux souvenirs hantent encore nos palais d’amateurs ! Plus de 6 000 visiteurs sont venus célébrer la Haute Couture du Whisky et des Spiritueux et ont enrichi leur expérience de dégustation d’échanges avec les distillateurs, négociants, maîtres assembleurs, experts et barmen du monde entier. Retour sur les temps forts de cette 11ème édition.

Bunnahabhain 2003 artist#4

Bunnahabhain 2003 artist#4

De nombreux embouteillages ont marqué les esprits

La liste serait trop longue pour être exhaustif, mais voici un petit best of du Whisky Live 2014. Du côté des Écossais, la gamme ARTIST en a inspiré plus d’un, d’autant que l’artiste de cette 4ème édition, Albane Simon, présentait sur le salon ses œuvres en personne. Le Bowmore 12 ans 2001 en Cask Strength Collection de Signatory Vintage, le Littlemill 23 ans de la nouvelle Jazz Edition, le Glasgow Blend de Compass Box, le Craigellachie 17 ans, le Dalmore 15 ans, le Auchentoshan 1988 Wine Finish et les nouvelles éditions de Old Pulteney ont été les stars du défilé. Le Japon, plus que jamais sur le devant de la scène, nous a fait vibrer tout au long du live : le Taketsuru Museum Bar pour les 80 ans de Nikka animé par Stanislas Vadrna et Tadashi Sakuma, où étaient présentées les éditions spéciales du Nikka 21 ans Taketsuru madeira finish et non-chill filtered, le Hanyu The Jocker Multi Vintage en figure de proue des collectors et enfin l’incroyable masterclass Karuizawa animée par le spécialiste Dave Broom.

Les coups de cœur de nos experts

Aperçu de la Masterclass Karuizawa

Aperçu de la Masterclass Karuizawa

Nos équipes d’expert qui ont participé au Whisky Live gardent en mémoire de nombreuses pépites ! Jean-Marc est tombé littéralement sous le charme du Glenburgie 1984 G&M, mais on l’a entendu aussi longuement faire l’éloge du Bunnahabhain 2003 ARTIST, qui n’a beau être qu’un 10 ans, mais qui est d’une puissance formidable. Hanyu 2000 pour la Maison du Whisky fait partie aussi de ses favoris. Salvatore, fidèle à son penchant pour le Japon, nous parle encore du dernier single cask  Miyagikyo 1996 et d’un Karuizawa 1989 de l’Artifices Serie. Enfin, Jeanne a eu la chance de déguster un Saint James 1895 (oui, oui pas d’erreur dans la date) et très agréablement surprise par le Kavalan Peated. Pour l’équipe « rive gauche » d’Odéon, le Midleton 1998 et le Ledaig 16 ans de Douglas Laing sont dans les mémoires. Les rhums Neisson 2005 JB, Uitvlught 17 ans 1997 Demerara et Caroni 2000 ont passionné Stanislas. Enfin Nicholas, aux manettes des Masterclasses, n’oubliera pas de sitôt trois embouteillages exceptionnels : Karuizawa 1978, Craigellachie 19 ans et Clairin Vaval batch #2.

Il est temps de prolonger les festivités en découvrant les 4 bars éphémères de la semaine Spirits In The City, le « off du Whisky Live ».




1 commentaire

Donnez votre avis

Les commentaires sont clos.