Si le Wagashi m’était conté

Nikka célèbre la sortie de sa dernière création, le Nikka Coffey Malt, avec une pâtisserie japonaise installée à Paris, Walaku. Ce salon de thé comptoir annexe du célèbre restaurant Aïda cultive l’art de la pâtisserie nippone dans sa plus pure tradition. Pour Nikka, son chef pâtissier Takanori MURATA a imaginé deux créations d’une grande délicatesse. Celles-ci sont réalisées à partir du Nikka Coffey Malt, un whisky rond aux notes gourmandes de cacao et de fruits frais.

Yakiguri flambé au Nikka

Littéralement « châtaigne grillé », ce gâteau à base de haricots rouges enrobé d’une pâte de châtaigne sucrée est grillé à la plancha avant d’être flambé au Nikka Coffey Malt. Ses saveurs toastées se marient parfaitement avec le profil riche et chocolaté de ce whisky.

Fuyu no ne

Cette création, nommée « le son de l’hiver » en raison de sa base de clémentine, est d’une grande poésie. Le fruit est évidé avant d’être rempli d’une gelée de son jus pressé au mizuyokan (agar-agar), puis garni d’un sirop au whisky Nikka Coffey Malt. Tout en subtilité, elle arbore une élégance typiquement japonaise.

À propos du Wagashi

Poésie et harmonie seraient les deux meilleurs termes pour définir la pâtisserie nippone. Le terme wagashi est dérivé des mots wa, qui signifie « japonais », et de kashi qui fait référence aux sucreries. Il s’agit ainsi des desserts traditionnels de l’archipel.

Les couleurs et les formes des wagashi puisent leur inspiration dans les quatre saisons. C’est une célébration de la nature : les fruits, les feuilles, les oiseaux et même les sensations du vent ou de la lumière des forêts et rivières sont reflétés dans ces gâteaux tout en finesse.

Informations pratiques sur la pâtisserie japonaise Walaku

33 rue Rousselet 75007 Paris

Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 15h (déjeuner) de 15h à 19h (salon de thé)