pcw

le parcours lmdw pour la paris cocktail week

Du samedi 23 au vendredi 29 janvier a lieu la Paris Cocktail Week & le moins qu’on puisse dire, c’est que l’offre est vaste ! 

Puisque ce qui différencie les bars à cocktails des bons bars à cocktails c’est que ces derniers font leurs sirops eux-même, LMDW vous a concocté un parcours à thème :

LE MABEL & son  SALTO ANGEL au SANTA TERESA 1796

Sans titre-4

Le sirop qui fait la différence : 

Le Salto Angel est une sorte de piña colada clarifiée, pour revêtir une texture onctueuse sans être crémeuse. Elle est rehaussée par un sirop d’érable infusé au togarashi. Le Mabel fait son togarashi maison. C’est un mélange d’épices, typique de la cuisine japonaise constitué de piments japonais, de poivre japonais, d’algues séchées, d’écorce de mandarine, de gingembre & de sésame noir qui donne au Salto Angel une finale délicieusement pimentée !

LE SHERRY BUTT & son CHAKAI au NIKKA COFFEY MALT

Le sirop qui fait la différence : 

Le Pandan (prononcez pändän) est la feuille du pandanus, un arbre fruitier dont il existe plus de 750 espèces à travers le monde. Le fruit se conserve très longtemps, c’est pourquoi il est consommé pendant les périodes de disette. Les feuilles, à partir desquelles le Sherry Butt créent un sirop, offrent un arôme de noix beurrée & de foie gras qui apportent une incroyable longueur en bouche, concluant tout en rondeur les touches orientales du Nikka Coffey Malt & du thé Matcha.

LE PRESCRIPTION COCKTAIL CLUB & son FAIS PAS LE MALOUIN au BUFFALO TRACE

Le sirop qui fait la différence : 

Le Prescription a réalisé un sirop de cidre en utilisant un cidre sec très fruité. Moins dosé en sucre que les sirops classiques, il sublime la fraîcheur de la pomme & de la poire pour contrebalancer les arômes chauds du Buffalo Trace, donnant au « Fais pas le Malouin » des arômes sucrés-salés de bois & de cuir. 

LE BALLROOM DU BEEF CLUB & son MICKLE & MUCKLE au JURA SUPERSTITION

Le sirop qui fait la différence : 

Le sirop de miel salé restitue la brise marine de l’île de Jura. Avec le Porto, il relève la tourbe légère du whisky & le mystère de son nom « Mickle & Muckle », qui signifie le petit & le grand dans l’expression : « many a mickle makes a muckle » version anglaise du « l’union fait la force ». C’est exactement ce qui ressort de ce cocktail charpenté et marin.

LE TIGER & son MONKEY BUSINESS au MONKEY 47

Le sirop qui fait la différence : 

Pour le sirop de pomme du Monkey Business, le Tiger fait cuire une pomme gala dans un caramel. La « compote » est ensuite mixée & filtrée pour devenir un sirop gourmand & velouté. Marié au Monkey 47, il relève les notes camphrées du gin tout en apportant une vraie rondeur.

À VISITER AUSSI :

L’Expérimental Cocktail Club, avec son « Docteur Pepper » au gin CITADELLE & son jus de poivron vert

Le Beaucoup, avec son « 1915″ au DICTADOR 12 ANS & son sirop de petit brun

Le Dersou, avec son « Dersou » au NIKKA FROM THE BARREL & son sirop de noix

Le Dirty Dick, avec son « Waiona Waiu » au Rhum PLANTATION OVER PROOF 73 & PLANTATION 2004 ST LUCIA

Le Clamato, avec son « Clamato » au mezcal VIDA DEL MAGUEY & son jus de clams maison !

Bonne Paris Cocktail Week à tous !