Hanyu 1990 « La Vague »

Hanyu surfe sur la vague d’Hokusai

Carnet de note

Hanyu 1990 « The Wave », Cask #9305, 53.0%, Batch II, embouteillé en 2009 – Sherry Butt 11.01.2014

Couleur : acajou
Nez : clou de girofle, cumin, camphre, caroube, Christmas cake, beurre rance, étable (harras), gâteau d’haricots rouges japonais, sirop d’érable, sapin, fleurs capiteuses séchées. A l’aération : kumquats confits, gâteau de Noël alsacien, pruneaux confits, quetsches au vinaigre, coriandre en poudre, 4 épices.hanyu-1990-4
Bouche : tarte tatin, pâte de haricots rouges. Animale (tannerie fumée) et épicée (piment d’Espelette, poivre noir, colombo), noix, kaki très mûr, pommade à la menthe pour les bronches. A l’aération : pain perdu à la cannelle, écorce d’orange sanguine confite.
Finale : caramel, poire au vin, clou de girofle, cannelle (vin chaud). A l’aération : viandée, huile de sésame, viandox.
Verre vide : tatin. Animal (vieux cuir), épicé (clou de girofle) et fruité (pâte de coing).
A l’instant où Salvatore Mannino écrit ces quelques lignes, il est loin d’imaginer que l’on célèbrera 10 mois plus tard l’artiste Katsushika Hokusai au Grand Palais. Cet embouteillage unique et de plus en plus rare, retrouvé par hasard sur une étagère du Sherry Butt, constitue une parfaite occasion de plonger dans l’univers de ce « fou de peinture ».

Hokusai, l’exposition événement

« Dans le creux d’une vague au large de Kanagawa » Série : Trente-six vues du mont Fuji - Fugaku Sanjūrokkei Kanagawa oki namiura - 25,6 × 37,2 cm Signature : Hokusai aratame Iitsu hitsu - Éditeur : Nishimura-ya Yohachi - Bruxelles, Musées royaux d’Art et d’Histoire  © Musées royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles

« Dans le creux d’une vague au large de Kanagawa »
Série : Trente-six vues du mont Fuji – Fugaku Sanjūrokkei Kanagawa oki namiura – 25,6 × 37,2 cm
Signature : Hokusai aratame Iitsu hitsu – Éditeur : Nishimura-ya Yohachi – Bruxelles, Musées royaux d’Art et d’Histoire
© Musées royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles

Depuis son entrée dans l’atelier Katsukawa Shunsho, Hokusai s’adonne à diverses techniques (peinture, dessin, gravure) et réalise ses premières estampes dans le style Shunrō. Il se rapproche rapidement de l’école Rinpa, où il développe le style Sōri, en rupture avec le précédent, et produit de nombreux surimono (estampes de grande valeur utilisées comme carte de vœux). Hokusai accorde de plus en plus de temps à la transmission de son art : il est à l’origine des premiers mangas, littéralement « croquis au hasard », qui illustrent un nombre impressionnant de manuels de dessin. La plongée dans ces cahiers est vertigineuse et présente en quelques courbes aussi bien le quotidien d’un japonais du 19ème siècle que les cent vues du mont Fuji. C’est vers la fin de sa carrière qu’Hokusai, débarrassé des contraintes du genre, réalise ses estampes les plus abouties, empreintes d’une folle modernité. Il signe alors les Trente-six vues du Mont Fuji, dont la célèbre vague de Kanagawa, qui incarne la toute-puissance de la nature face à de vulnérables êtres humains au creux de la vague. Cette œuvre inspire près d’un siècle plus tard Debussy pour son œuvre impressionniste La Mer, et fait l’objet plus récemment de nombreux détournements, dont celui réalisé pour l’embouteillage Hanyu 1990.

hanyu-1990-3Surf sur la vague de Hanyu

On est sur un whisky cask strength qui titre à 53 % […] puissant, comme cette vague déferlante. Et bien non ! Le paradoxe d’Hanyu est qu’il « glisse » sur la vague grâce à sa grande délicatesse

De Hanyu, distillerie de la banlieue de Tokyo détruite en 2004, il ne reste plus qu’une centaine de fûts. Son propriétaire, le petit-fils du fondateur d’Hanyu, Ichiro Akuto, ne cesse de faire vivre le malt de ses ancêtres et décide d’ouvrir sa propre distillerie de malt en 2008, Chichibu. A l’instar de son homologue Karuizawa, Hanyu 1990 fait partie d’une série de 4 précieux flacons embouteillés Post mortem pour Full Proof et designés par le hollandais Hans Dilesse. Simon Chollet, barman en chef du bar à whisky parisien Sherry Butt, le propose en dégustation : « Cet Hanyu marqué par des arômes caractéristiques du fût de sherry (le cacao, le chocolat, la noix, les épices…) dégage aussi des saveurs de fermentation que l’on retrouve dans certains condiments comme le vinaigre ou la sauce soja ». Passionné de Japon, Simon analyse spontanément la référence à Hokusai : « On est sur un whisky cask strength qui titre à 53 %. On s’attend donc à recevoir en plein palais un malt puissant, comme cette vague déferlante. Et bien non ! Le paradoxe d’Hanyu est qu’il « glisse » sur la vague grâce à sa grande délicatesse ». Voilà qui nous éclaire sur cette interprétation non conventionnelle d’une œuvre d’art souvent détournée.

Infos pratiques

Hanyu 1990 « The Wave » en dégustation au Sherry Butt

20 Rue Beautreillis, 75004 Paris
Mardi au Samedi : 18h-02h / Dimanche au Lundi : 20h-02h

Hokusai au Grand Palais – Du 01 Octobre 2014 – 18 Janvier 2015

3, avenue du Général Eisenhower – 75008 Paris
Lundi : 10h – 20h / Mercredi au vendredi : 10h – 22h / Samedi : 9h – 22h / Dimanche : 9h – 20h
Ouverture de 9h à 22h pendant les vacances de la Toussaint (18 octobre-1er novembre) et les vacances de Noël (20 décembre-3 janvier)
Attention à la « rotation d’œuvres » mise en place pour cette exposition. En raison de leur fragilité, celles-ci sont visibles pendant la première session (jusqu’au 20 novembre) ou la deuxième session (1er décembre au 18 janvier).