Ardbeg Perpetuum

La Maison Du Whisky a goûté le Ardbeg Perpetuum

A l’occasion des 200 ans de la distillerie Ardbeg, La Maison du Whisky a eu le privilège de goûter en exclusivité le Ardbeg Perpetuum, prochaine édition limitée de la distillerie. Elle ne sera révélée au reste du monde que le 30 mai, lors du Ardbeg Day, auquel participeront également nos boutiques, en mettant en place une dégustation exceptionnelle .

Et si la note de dégustation de notre expert Jean-Marc Bellier aiguise vos sens au point que vous ne puissiez pas attendre cette date fatidique, nous vous invitons d’ici-là à découvrir, ou redécouvrir, d’anciennes versions rares et limitées qui ont fait le succès d’Ardbeg.

Ardbeg Perpetuum, Islay Single Malt – 47.4 %, 70 cl

Pour célébrer cet anniversaire particulier, cette version baptisée « Perpetuum » a choisi d’emprunter la voie de la simplicité et de la sincérité. Et, le moins que l’on puisse dire est qu’elle relève avec brio et beaucoup de naturel le défi historique qui lui est proposé. Lumineuse et fertile en émotions, elle fait remonter à la surface de notre mémoire gustative les souvenirs les plus enfouis tout en laissant augurer d’un avenir radieux à ce single malt à tout jamais profondément ancré dans le cœur de ses nombreux inconditionnels.

Couleur : or vif.

Nez : fin, équilibré. Derrière un premier nez particulièrement salin et lumineux, une tourbe élégante et racée est progressivement recouverte par des volutes de fumée et par une fine couche de cendres encore tièdes. Des notes de pommes au four et de chocolat noir forment ensuite une séquence pleine d’onctuosité. Dans le même temps, la tourbe se révèle de plus en plus présente. En arrière-plan, de jolis amers côtoient des fleurs capiteuses (muguet, jacinthe).

Bouche : fraîche, épurée. Pleine de vivacité, l’attaque en bouche fait preuve de beaucoup d’équilibre. On trouve d’un côté, la fumée et le grésil et de l’autre des fruits mûrs (poire, mirabelle). Si son caractère intensément tourbé ne cesse de s’amplifier, le milieu de bouche laisse également s’exprimer de juteuses notes d’agrumes (orange, pamplemousse rose). Huileuse, marine (iode), elle évolue au fur et à mesure sur la suie et sur le varech.

Finale : longue, intense. A l’instar du nez et de la bouche, elle clame avec élégance et précision son discours tourbé, fumé et salin. Herbacée, végétale, elle évoque tour à tour une aire de maltage embaumant l’orge tourbée puis les saveurs poivrées, salées et citronnées d’une téquila. Bercée par une douce amertume, la rétro olfaction est à la fois juteuse (raisins blancs) et confite (noix). Le verre vide est à la fois ensoleillé et chargé d’embruns. Plus tard, de la fleur d’oranger et de la réglisse viennent nuancer les propos d’une tourbe omniprésente.

A l’occasion du Ardbeg Day le 30 mai 2015, venez le déguster à la boutique La Maison du Whisky 20, rue d’Anjou




1 commentaire

Donnez votre avis

Les commentaires sont clos.